participation des populations et

Renouvellement des Pratiques paysagistes

Une recherche-action par l’expérimentation et la comparaison des méthodes

Programme de recherche MEDDTL "Paysage et Développement Durable 2"

2012 - 2015

Équipe :

UP PAYSAGE - INHP -AGROCAMPUS OUEST

CEPAGE-ADES UMR 5185 du CNRS/ENSAPBx-Université de Bordeaux

UP LAREP, ENSP Versailles

UMR CNRS ESO 6590 Université Rennes 2 Département de Géographie

LADYSS UMR CNRS 7533 Université Paris X

Financeurs :
Ministère de l'Écologie du Développement Durable et de l'Énergie

Mission Val de Loire UNESCO, partenaire et co-financeur du projet Val de Loire

Conseil Général des Deux-Sèvres, partenaire et co-financeur du projet « Vallées »

Postulat - Questionnement


Dans le contexte des années 2000, la demande sociale de participation citoyenne aux décisions concernant l’aménagement du territoire est de plus en plus forte mais les réponses sont peu développées. Le paysage est pressenti comme un outil privilégié mais rien n’est théorisé à ce sujet et les pratiques courantes n’y répondent que très peu, malgré les nouvelles orientations des politiques publiques et la ratification de la CEP.

Partant de cela, en quoi les paysagistes peuvent-ils favoriser les interactions démocratiques

entre citoyens et décideurs désignés ?

Comment les paysagistes peuvent-ils appliquer les orientations des politiques publiques

en matière de paysage issues de la CEP ?

Pour renvoyer à la définition de la CEP, comment intégrer les perceptions, ou représentations sociales

dans le savoir-faire des paysagistes ?

Et finalement, en quoi la demande de participation citoyenne peut-elle engendrer un renouvellement des connaissances, savoir-faire et pratiques paysagistes ?

Méthode


Il s’agit de comparer deux expériences participatives de projets d’aménagement du territoire (Villandry, bassin de la Sèvre-Niortaise) en étudiant les connaissances mobilisées, les démarches mises en œuvre, les outils employés et les résultats obtenus en fonction des objectifs définis au départ.


Passeurs a mené une des deux expérimentations, en collaboration avec les écoles de paysage d’Angers et de Versailles, sur une commune du Val de Loire dans le périmètre inscrit au patrimoine mondial de l’UNESCO, Villandry en Indre-et-Loire.

1/4

La comparaison des deux expériences a mené à un certain nombre de résultats dont les principaux, concernant essentiellement les pratiques paysagistes, sont exprimées ici. Les principes des résultats sont synthétisés dans les encarts bleus. C’est la démarche de Villandry qui est illustrée ci-dessous, réalisée par A. Luginbühl et l’équipe de l'atelier Passeurs.


La démarche avait pour finalité de produire les orientations d’un projet d’aménagement et de gestion du territoire communal. Différentes orientations ont aujourd’hui été mises en œuvre, comme la requalification du centre-bourg (fleurissement, aménagements, circulation) et du plateau agricole (plantation de haies).

Mobilisation_panel_réseau_d'acteurs.jpg

S’inspirer des méthodes des sciences sociales et humaines

> géographie, sociologie, anthropologie.


- Mener des démarches dans une approche qualitative et non quantitative
- Créer et mobiliser des panels de participants représentatifs des populations d’un territoire
- Recueillir les perceptions, représentations sociales et points de vue des habitants 
- Animer des groupes de travail collectifs et hétéroclites
> Entretiens individuels, ateliers, focus groupes, principe de saturation, etc.

Analyse sociologique du réseau de participants.

Intégrer les représentations sociales 


> pour traiter les conflits de la demande/commande publique et s’adapter à la définition de la CEP (cf « territoire tel que perçu »).
- Définir les obédiences/groupes de points de vue (culturalistes, naturalistes, etc.)
- Déterminer les origines des actions à partir des divergences de points de vue

Diag-carte-représentations-sociales.jpg

Carte des représentations sociales paysagères.

Enjeux-carte.jpg

Carte d’orientations stratégiques à l’échelle de la commune.

Acquérir des compétences en matière de médiation

> pour négocier avec les acteurs et arriver à des compromis de manière

à articuler enjeux locaux et enjeux nationaux (cf politiques publiques).

 

- Écoute des participants
- Relations entre les points de vue
- Relations entre les solutions répondant aux politiques publiques et les enjeux locaux, etc.

Acquérir des connaissances dans différents domaines

> économie, environnement, agriculture, pour répondre à la demande sociale émergente et négocier de manière avertie (intervention des paysagistes en amont des projets d’aménagement programmation, documents cadres, etc.).


- Mesurer la faisabilité des demandes (mise en place d’équipements économiques, commerces, habitat, etc.
- Trouver les équilibres entre les économies locales,

l’attractivité des territoires, etc.
- Qualité des milieux naturels et anthropiques
- Pratiques agricoles, cycles des cultures, etc.
- Filières économiques et distribution des produits issus de l’agriculture
- Etc.

Projet d’aménagement et de gestion à l’échelle du bourg.

Accroître la capacité à traduire des idées en formes paysagères 

> Composer les aménagements en intégrant la dimension immatérielle du paysage : aspirations, perceptions, points de vue des populations ou encore les résultats des négociations.


- Échelle macro : implantation d’équipements, de zones d’habitat, préservation des qualités environnementales, etc.
- Échelle micro : choix des matériaux, des végétaux, des éléments de mobilier, etc.

Coupe-AA'-D7.jpg
Montage-D7-retouché.jpg
rue-principale-02.jpg

Visuels d’illustration d’actions du projet.

Méthodologie

1. Définition du projet

2. Mise en oeuvre des études de cas

3. Production des résultats :

Participation aux colloques du programme
Partage des avancées
Communication entre les équipes du programme
Enrichissement par apports mutuels des projets

Rédaction collaborative du rapport final

Mobilisation de tous les membres de l’équipe,chercheurs et praticiens

Séminaires de croisement des deux expériences
6 séminaires intermédiaires réunissant les deux équipes
Communication à distance régulière
Partage des savoir-faire et des outils

1/4

Pour plus d'infos

PASSEURS

Siège social - 253, cours de l'Argonne  -  33 000 Bordeaux

Établissement 1 - 252, rue d'Ornano - 33 000 Bordeaux

Établissement 2 - 206, place Saint-Léger 73 000 Chambéry

+ 33 (0)6 99 61 90 90

+ 33 (0)6 67 40 82 57

passeurspaysagistes@gmail.com

SIREN 515 066 488